Huarache chausport

Première sélection dans la cour des grands pour le jeune Kobe, qui plus est en tant que titulaire alors qu’il joue les sixièmes hommes aux Lakers pour sa seconde saison en NBA. Pas de quoi effrayer celui qui n’est pas encore surnommé le “Black Mamba” et qui porte des Adidas à ses pieds. Ses premières signatures shoes d’ailleurs. Là aussi on touche à un modèle et un design restés dans l’histoire des sneakers. S’il n’a pas tenu tête à son idole Michael Jordan qui sera MVP du match – malgré une prestation encourageante et culottée avec 18 points en 16 tirs – Kobe Bryant aura pris le dessus sur MJ ce soir-là au niveau des pompes. C’est déjà ça.Dix ans après Scottie Pippen et ses Nike Air Maestro Flight, Tracy McGrady optait lui aussi sur une mise en avant par les couleurs avec ses Adidas TMAC-3. Du rouge bien flashy certes, mais que pour le pied gauche puisque le droit bénéficiait du même modèle mais en bleu. Un assortiment qui a fait fureur, mais qui ne lui a pas permis de remporter le trophée de MVP décerné au Shaq cette année-là. Mais en plus de la paire de chaussure la plus funky de l’année, T-Mac nous avait aussi gratifié d’un alley-oop pour lui-même avec la planche, histoire de se montrer encore plus.

Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas un mais deux modèles qui sont mis à l’honneur. Il faut dire qu’avec la très proche retraite de Kobe -puisque ce sont de ses sneakers qu’i s’agit- on ne sait plus où donner de la tête. En effet, Nike balance des coloris de la Kobe 11 quasiment tous les jours, tant et si bien qu’on a parfois du mal à suivre le rythme.On commence par le modèle Draft Day, aux couleurs des Hornets, la franchise qui avait sélectionné le jeune Kobe Bryant directement à la sortie du lycée, sans jamais pouvoir profiter de ses talents. Le détail le plus marquant, en dehors du coloris, est la date du marché au rookie qui a vu cette sélection le 26 juin 1996. Putain, bientôt vingt ans…Il y a 30 ans, Patrick Ewing recevait le trophée de Rookie of the Year après avoir été choisi par les Knicks en première position de la Draft 85. Il est donc temps de célébrer cette troisième décennie et comme on n’est jamais mieux servi que par soit même, l’ancien pivot de Big Apple s’offre lui-même un cadeau avec un nouveau coloris pour les Ewing 33 Hi.Avec 20 points, 9 rebonds, 2 passes, 2,1 contres et 1,1 interception en 35,4 minutes sur 50 matchs, “The Beast of the East” envoyait du lourd et posait les bases de ce qui allait être le tarif qu’il proposerait soir après soir pendant 15 ans sous le maillot des Knicks.

Pas mal du tout pour la légende issue de Georgetown. Des stats qui lui ont donc valu le premier trophée de sa carrière NBA et finalement son dernier si on excepte les titres de rookie ou joueur de la semaine/du mois. Alors il ne va pas bouder son plaisir pour un tel anniversaire, s’offrant donc un ballon de basket transformé en chaussure. C’est en tout cas l’impression qui se dégage de ces Ewing 33 Hi avec un cuir imitant la surface d’un ballon de basket et reprenant sa couleur. Des touches de doré et de noir sur certains détails rappellent elles aussi les inscriptions que l’on peut retrouver sur les balles oranges, complétant ainsi le tableau des ressemblances.