Huarache pas cher

Mais si les Lakers veulent gagner, le Dwight Howard du “Dwightmare” doit disparaître, et redevenir le Dwight Howard dominateur d’Orlando. Avec un Pau Gasol retrouvé, les Spurs vont franchement pas se marrer. Cette série semble être l’une des plus intéressantes à suivre. Deux des plus grandes franchises de ces dernières années (10 titres au total à eux deux sur 14 depuis 1999) qui s’affrontent, et cela dès le premier tour. Plutôt sympa non ? Rappelons que cette saison, les Spurs et les Lakers ont joués 3 fois l’un contre l’autre, pour un bilan de 2 victoires pour San Antonio, et 1 pour les Lakers, remportée Dimanche dernier. Un pronostic pour cette série ?

Allez, on va être ambitieux… un petit 4-3 pour L.A, avec un magnifique shoot de Dwight Howard à 3 points (ou pas) lors du match 7 pour remporter la série ?Les fans en rêvaient, la NBA l’a fait. L’onde de choc qui avait secoué la Ligue en début de saison lors du transfert de James Harden à Houston a trouvé sa soeur jumelle Mercredi soir, avec la défaite des texans face aux Lakers. Classement final : les Rockets affrontent le Thunder au premier tour des PlayOffs, chien contre chat, OKC version 2008 contre OKC version 2013. Des retrouvailles pimentées au programme pour James Harden et ses anciens coéquipiers, avec lesquels il entamait sa plus belle campagne collective l’an passé à Oklahoma City.

Et si les fans devraient lui réserver un accueil des plus hostiles, on ne peut s’empêcher d’imaginer le feu qui règnera à Houston lors des matchs 3 et 4, les Rockets n’ayant plus connu les PlayOffs depuis 2009. L’époque semble lointaine, mais les Lakers avaient peiné à s’imposer dans une arène bouillante inspirée par Luis Scola, Shane Battier et Ron Artest (oui oui).Du côté des infirmeries, pas d’absence majeure. Le Thunder pourra compter sur son effectif complet, comme les Rockets dont les jeunes jambes devraient causer quelques soucis au premier de la Conférence Ouest. En effet, si la bande à Durant a de quoi dominer la série avec aisance, attention à un possible laisser-aller qui pourrait vite couter cher, notamment sur une défense qui aura fort à faire face aux fusées du Texas.